Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier Calendrier

Ceux qui commencent le plus de sujets
Admin
 


Neuvaine à Padre Pio de Pietrelcina - Du 15 au 23 septembre - Fête de saint Padre Pio.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Neuvaine à Padre Pio de Pietrelcina - Du 15 au 23 septembre - Fête de saint Padre Pio.

Message par Admin le Jeu 30 Aoû - 10:39

Neuvaine à Padre Pio
Neuvaine à Padre Pio de Pietrelcina - Du 15 au 23 septembre - Fête de saint Padre Pio

Introduction

Premier prêtre stigmatisé, Padre Pio de Pietrelcina, né Francesco Forgione, est l’héritier spirituel de saint François d’Assise. Padre Pio, que Dieu a gratifié de charismes particuliers, se consacra toute sa vie au salut des âmes.

Francesco Forgione est né d’un foyer modeste le 25 mai 1887 à Pietrelcina, au sud de l’Italie. Son père, Grazio Forgione, et sa mère, Maria Giuseppa de Nunzio, avaient déjà d’autres fils. Contrairement à une majorité d’enfants de son âge, Francesco éprouva très tôt le désir de consacrer sa vie à Dieu. Mamma Peppa a raconté: «Il était sage et obéissant, ne se permettant aucun caprice. Matin et soir, il allait à l’église prier Jésus et la Sainte Vierge. Le jour, il ne sortait pas avec ses amis. Quelquefois, je lui disais: «Francesco, tu devrais sortir jouer». Mais il refusait, disant: «Je ne veux pas y aller parce qu’ils blasphèment».

Abbé Augustin de Saint-Marc-en-Lamis, qui fut l’un des directeurs spirituels de Padre Pio, a écrit dans son journal que le jeune Francesco avait connu, dès l’âge de cinq ans, des expériences mystiques. En effet, les apparitions et les moments d’extase étaient si fréquents, chez lui, qu’il croyait que les autres enfants en connaissaient aussi.

Francesco chérissait le rêve de donner sa vie au Seigneur.

Ce grand désir se réalisa quand, le 6 janvier 1903, à l’âge de seize ans, il fut admis comme clerc dans l’Ordre des Capucins. Le 10 août 1910, il fut ordonné prêtre en la Cathédrale de Bénévent. Ainsi commença sa vie sacerdotale mais, en raison d’une santé plutôt fragile, il séjourna en divers couvents du sud de l’Italie.

Ce n’est qu’à partir du 4 septembre 1916 qu’il fut établi au couvent de San Giovanni Rotondo, sur le Gargano, où il resta, hors quelques brefs et rares voyages, jusqu’à sa mort, le 23 septembre 1968.

Tout au long de cette période, Padre Pio commençait sa journée très tôt, s’éveillant à l’aube pour lire le bréviaire. Puis il descendait à l’église pour célébrer l’Eucharistie, après laquelle il faisait action de grâces devant le Saint Sacrement. Ses journées se partageaient entre l’oraison et la confession.

L’un des événements marquants de la vie de Padre Pio se produisit le matin du 20 septembre 1918 alors que, priant devant le crucifix, au sanctuaire de la vieille église, il reçut le don de stigmates visibles, qui demeurèrent ouverts et sanglants pendant un demi-siècle. Ce phénomène suscita l’intérêt, non seulement d’une légion de médecins, de journalistes et de spécialistes, mais encore, l’attention de gens simples qui, au fil des ans, se rendirent à San Giovanni Rotondo pour rencontrer le saint moine.

Pendant des années, des quatre coins du monde, des fidèles vinrent requérir du prêtre stigmatisé son intercession puissante auprès de Dieu.

Pendant les cinquante années qu’il a vécu dans l’humilité, la prière, le sacrifice et la souffrance, Padre Pio fonda deux organismes: l’un vertical, vers Dieu, les Groupes de prière, l’autre horizontal, vers son prochain, un hôpital moderne, La Maison du Soulagement de la Souffrance.

En septembre 1968, des milliers de fidèles et de fils et filles spirituels de Padre Pio se réunirent à San Giovanni Rotondo pour célébrer le 50ème anniversaire des stigmates et tenir le quatrième congrès international des Groupes de prière. Or, personne n’aurait imaginé qu’à 2h30, le 23 septembre 1968, la vie temporelle de Padre Pio de Pietrelcina allait prendre fin.

Cette neuvaine sera un parcours dans la foi de l'Eglise, avec Padre Pio.

Prières quotidiennes

Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit

Je crois en Dieu

Neuvaine au Sacré Cœur de Jésus

Padre Pio disait chaque jour cette neuvaine irrésistible pour tous ceux qui se recommandaient à ses prières. Dire les 3 invocations et la prière complète chaque jour.

I – O Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, demandez et vous recevrez, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira ! » Voici que je frappe, je cherche et je demande la grâce ……

Pater, Ave, Gloria,

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

II – O Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, tout ce que vous demanderez à mon Père en mon Nom, il vous l’accordera ! » Voici qu’en votre Nom je demande la grâce ….
Pater, Ave, Gloria,

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

III – O Jésus, qui avez dit : « En vérité, je vous le dis, le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point ! » Voici qu’en m’appuyant sur l’infaillibilité de vos saintes paroles je demande la grâce …

Pater, Ave, Gloria,

Cœur Sacré de Jésus, j’ai confiance et j’espère en vous.

Prière : O Cœur Sacré de Jésus, à qui il est impossible de ne pas avoir compassion des malheureux, ayez pitié de nous, pauvres pécheurs, et accordez-nous la grâce que nous vous demandons, par l’intercession du Cœur Immaculé de Marie, notre tendre Mère.
Saint Joseph, père adoptif du Sacré-Coeur de Jésus, priez pour nous.

Prière à Notre Dame des Grâces (vénérée dans l'église des Capucins de San Giovanni Rotondo)
Céleste trésorière de toutes les grâces, Mère de Dieu et Marie ma Mère, vous êtes la fille du Père éternel et vous tenez en main Sa puissance, je vous en supplie, prenez en pitié mon âme et accordez-moi la grâce que je vous demande si ardemment.

Je vous salue, Marie

Miséricordieuse dispensatrice des grâces divines, Très Sainte Vierge Marie, vous êtes la Mère de l'éternel Verbe Incarné qui vous a couronnée de Son immense Sagesse. Regardez la grandeur de ma douleur et accordez-moi la grâce dont j'ai tant besoin.

Je vous salue, Marie

Très aimante dispensatrice des grâces divines, épouse Immaculée de l'éternel Esprit Saint, Très Sainte Vierge Marie, qui avez reçu de Lui un Cœur qui prend en pitié les malheurs humains et qui ne peut s'empêcher de consoler les affligés, prenez en pitié mon âme et accordez-moi la grâce que j'attends avec pleine confiance de votre immense bonté.

Je vous salue, Marie

Oui, oui, ô ma Mère, trésorière de toutes les grâces, refuge des pauvres pécheurs, consolatrice des affligés, espérance de ceux qui désespèrent et aide très puissante des chrétiens, je mets en vous toute ma confiance et je suis certain que vous m'obtiendrez de Jésus la grâce que je désire ardemment, si elle doit servir au bien de mon âme. Amen.

Prière de saint Jean Paul II, à Padre Pio de Pietrelcina

Padre Pio, nous vous prions de nous enseigner à nous aussi l'humilité du cœur, afin de pouvoir être comptés au nombre des tout-petits de l'Evangile, auxquels le Père a promis de révéler les mystères de son Royaume.


Padre Pio, aidez-nous à prier sans jamais nous lasser, assurés que Dieu connaît ce dont nous avons besoin, avant même que nous le demandions


Padre Pio, obtenez-nous d'avoir un regard de foi capable de reconnaître immédiatement chez les pauvres et les personnes qui souffrent le visage même de Jésus.


Padre Pio, soutenez-nous à l'heure du combat et de l'épreuve et, si nous chutons, faites en sorte que nous fassions l'expérience de la joie du sacrement du Pardon.


Padre Pio, communiquez-nous votre tendre dévotion à l'égard de Marie, Mère de Jésus et notre Mère.


Padre Pio, accompagnez-nous dans le pèlerinage terrestre vers la patrie bienheureuse, où nous espérons parvenir nous aussi afin de contempler pour l'éternité la Gloire du Père, du Fils et de l'Esprit Saint, Amen!

Premier jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à la prière, l’humilité, la contrition

Textes de Padre Pio

«Sois courageux et ne crains pas les colères de Lucifer. Rappelle-toi toujours que si l’ennemi jette l’agitation ou le trouble dans ta volonté, c’est signe qu’il ne l’a pas vaincue.»


« Quand vous vous sentez attaquée par les tentations, le moyen de contraindre Dieu à venir à votre aide se trouve dans l’humilité de l’esprit, la contrition du cœur et la prière confiante. Face à une telle attitude, il est impossible que Dieu ne vous fasse pas bonne figure, qu’il ne cède pas, ne se rende pas et ne vienne pas à votre secours.

La puissance de Dieu, en vérité, triomphe de tout ; cependant l’humble prière douloureuse triomphe de Dieu lui-même, elle arrête son bras, éteint sa colère, le désarme, le vainc et rend Dieu, pour ainsi dire, dépendant et amical.

Portons notre regard sur notre divin Maître Jésus en prière, et découvrons la véritable échelle qui unit la terre au ciel. Nous y verrons que l’humilité, la contrition et la prière franchissent cette distance qu’il y a entre Dieu et l’homme. L’humilité, la contrition et la prière font en sorte que Dieu descend en l’homme et que l’homme s’élève en Dieu, dans une connaissance réciproque, un amour réciproque, une possession réciproque.

Ce grand secret que Jésus nous a enseigné par ses paroles et ses actes, je vous invite, par le très doux Jésus, à le pratiquer sans cesse. Par lui, vous parviendrez à ce que Dieu vous soit propice, vous changerez sa justice en attention amoureuse, et vous obtiendrez de lui tout ce que vous demanderez : le pardon des péchés, la grâce de vaincre tous vos ennemis, la sainteté et le salut éternel. »

(Lettre à Anita Rodote, 27 août 1915)

Padre Pio, vous avez su, avec l’aide de notre Seigneur Jésus-Christ, résister aux tentations du démon. Car vous avez subi les assauts et les attaques des démons de l’enfer qui voulaient vous inciter à abandonner votre voie de sainteté ; intercédez auprès de Dieu pour que nous aussi, avec votre aide et avec celle de tous les élus, trouvions la force de renoncer au péché et de conserver la foi jusqu’au jour de notre mort.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Deuxième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à faire la volonté de Dieu

Textes de Padre Pio

« Vivez tranquilles et faites doucement reposer vos cœurs dans la volonté de Dieu. Au sein de nos activités, de nos pensées, recueillons-nous et accueillons la volonté de Dieu : Que le Christ soit le guide de notre vie. »

« La nuit, quand je ferme les yeux, je vois que le voile s’abaisse et que le paradis s’ouvre devant moi ; heureux de cette vision, je m’endors avec un sourire de douce béatitude sur les lèvres et une expression de grande sérénité sur le visage, attendant que le petit compagnon de mon enfance vienne m’éveiller pour que nous entonnions ensemble les laudes au Bien-aimé de nos cœurs. »

(Lettre au Père Agostino, 14 octobre 1912)

Padre Pio, vous avez reçu les signes de la Passion de notre Seigneur Jésus-Christ. Vous avez porté la Croix pour nous tous en supportant les souffrances physiques et morales qui vous maintenaient, corps et âme, en état de martyre continu ; intercédez auprès de Dieu pour que chacun de nous accepte sereinement ls petites et grandes Croix de la vie, faisant de chaque épreuve un pont vers la vie éternelle. Amen.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Troisième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à découvrir notre ange gardien

Textes de Padre Pio

«Invoque ton Ange gardien, afin qu’il t’éclaire et te guide. Le Seigneur te l’a donné pour guide et pour messager. Aussi, recours à lui.»

« Prenez la belle habitude de toujours penser à votre ange gardien.

A côté de nous, il y a un esprit céleste qui, du berceau à la tombe, ne nous quitte pas un instant, qui nous guide, qui nous protège comme un ami, comme un frère, qui doit aussi nous consoler toujours, spécialement dans les heures qui sont, pour nous, les plus tristes. Invoquez souvent cet ange gardien, cet ange bénéfique, répétez souvent la belle prière : « Ange de Dieu qui êtes mon gardien, vous à qui la bonté divine m’a confié, éclairez-moi, protégez-moi, guidez-moi, maintenant et toujours. »

Quelle consolation sera la vôtre, ô Raffaelina, quand votre âme, au moment de la mort, verra cet ange si bon qui vous aura accompagnée tout au long de votre vie, et aura été plus prodigue qu’un cœur maternel ! » (Lettre à Rafaellina Cerase, 20 avril 1915)

Padre Pio, vous chérissiez votre ange gardien, lequel vous servait de guide, de défenseur et de messager. Les anges gardiens apportaient les prières de vos fils spirituels ; intercédez auprès du Seigneur pour que nous apprenions, nous aussi, à avoir recours à notre ange gardien qui, tout au long de notre vie, peut nous encourager à faire le Bien et nous dissuader de faire le Mal.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Quatrième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à aimer la sainte Eucharistie

Sachons donner du même amour dont Jésus se donne à nous. En particulier dans le sacrement de l’amour : l’Eucharistie. Jésus se donne à nous sans réserve, toujours, tout entier et sans limite. Efforçons-nous de faire de même avec lui. Nous savons bien ce qu’il nous donne en se donnant lui-même. Il nous donne le Paradis. La seule différence est celle-ci : les saints le contemplent à visage découvert, tandis qu’à nous, il nous parle sous forme voilée. Mais, un beau jour, ces voiles se déchireront et nous contemplerons Jésus dans la plénitude de sa gloire. (Bénédiction aux pèlerins de San Giovanni Rotondo, été 1959)

Textes de Padre Pio

« Allons recevoir le pain des Anges avec une grande foi et une grande flamme d’amour. » Que le sacrement de l’Eucharistie soit la source et le sommet de notre vie, la nourriture de notre marche vers le Père. »

« Ma bouche goûte toute la douceur de la chair immaculée du Fils de Dieu (…) Que Jésus me rend joyeux ! Comme son esprit est doux ! Je suis plein de confusion et ne sais rien faire d’autre que pleurer et répéter : « Jésus, ma nourriture !… » Ce qui m’afflige le plus, c’est que je récompense tout cet amour de Jésus par tant d’ingratitude… Il m’aime toujours et me serre toujours plus contre lui. Il a oublié mes péchés et l’on dirait qu’il ne se souvient que de sa miséricorde. » (Lettre au Père Agostino, 21 mars 1912)

Pour que l’Eucharistie soit le centre de notre vie, Seigneur augmentez en nous la foi.
Pour les ministres de l’Eucharistie, Seigneur que leur vie rayonne ceux qu’ils célèbrent.
Pour que le sacrement de la communion nous obtienne la concorde et l’unité, Seigneur nous vous prions.

Seigneur Jésus Christ, dans cet admirable sacrement, vous nous avez laissé le mémorial de votre passion. A l’exemple de votre prêtre saint Pio et par son intercession, donnez-nous de vénérer d’un si grand amour le mystère de votre corps et de votre sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de votre rédemption. Amen.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Cinquième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à nous tourner vers la Miséricorde de Dieu

Textes de Padre Pio

« Il n’est pas de charité plus grande que d’arracher les âmes à Satan pour les gagner au Christ. En nous-mêmes et en ceux qui recherchent Dieu, réaffirmons cette certitude : Dieu est un Père miséricordieux, toujours prêt à accueillir avec amour ceux qui viennent à lui...Si le pauvre monde pouvait voir la beauté d’une âme en état de grâce, tous les pécheurs et tous les incroyants se convertiraient instantanément.»

« Que le Très-Haut soit toujours béni, lui qui ne m’abandonne jamais entièrement aux mains des puissances des ténèbres ! Alors même que la bataille me semble toucher à sa fin en faveur de mes adversaires, voici que le Seigneur accourt avec sollicitude pour les mettre en déroute et les réduire à l’impuissance. Plus que jamais, vive la miséricorde divine ! Comme Jésus est bon envers ses créatures ! Combien de victoires son serviteur ne peut-il pas énumérer, toutes dues à son aide puissante ! Jésus a voulu faire de moi un modèle de grâce et me donner en exemple à tous les pécheurs, afin qu’ils ne perdent pas l’espoir d’être sauvés. » (Lettre au Père Agostino, 8 décembre 1914)

Padre Pio, vous avez participé au projet de salut du Seigneur en offrant vos souffrances pour libérer les pécheurs des liens du démon ; intercédez auprès de Dieu afin que les incroyants reçoivent la foi et se convertissent, que les pécheurs éprouvent un repentir sincère, que les tièdes deviennent plus ardents et que les justes persévèrent sur la voie du salut.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Sixième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à aimer nos frères et les âmes du purgatoire

Textes de Padre Pio

«Mon Dieu, impute-moi, je te prie, les peines préparées pour les pécheurs et pour les âmes du purgatoire; multiplie sur moi les punitions jusqu’à ce que soient convertis et sauvés les pécheurs et soient rendues libres les âmes du purgatoire. Sachons donner du même amour dont Jésus se donne à nous.»

« Je crois que Dieu a déposé au fond de mon âme de nombreuses grâces de compassion pour les misères d’autrui, en particulier pour les pauvres qui sont dans le besoin. A la vue d’un pauvre, la grande compassion qu’éprouve mon âme suscite en elle un désir brûlant de lui venir en aide et, si je n’écoutais que ma volonté propre, j’irais jusqu’à me dépouiller de mes vêtements pour l’en revêtir. Si j’apprends que quelqu’un est affligé dans son corps ou dans son âme, que ne ferais-je pas auprès du Seigneur, pour le voir délivré de ses malheurs ? » (Lettre au Père Benedetto, 26 mars 1914)

Padre Pio, vous avez eu une grande dévotion pour les âmes du purgatoire, pour lesquelles vous vous êtes offert comme victime en expiation de leurs péchés ; priez pour nous le Seigneur, afin qu’il fasse naître en nous les sentiments de compassion et d’amitié que vous aviez pour ces âmes. Ainsi, nous pourrons abréger leur attente et obtiendrons pour ces âmes, par nos prières et par nos sacrifices, les indulgences dont elles ont besoin.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Septième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à offrir nos souffrances, nos maladies


Textes de Padre Pio

«Il convient que vous supportiez les souffrances que Dieu permettra. Jésus, qui ne peut supporter que vous demeuriez dans l’affliction, s’emploiera à vous réconforter et à insuffler à votre esprit un nouveau courage.

Si je sais qu’une personne est tourmentée, en son âme ou dans son corps, que ne ferais-je pour la voir délivrée de ses maux? J’assumerais volontiers toutes ses afflictions pour la voir sauvée et j’offrirais les fruits de telles souffrances, si Dieu me le permettait.»

« Vous me demandiez un éclaircissement sur votre façon de souffrir, me disant que vous allez souvent à la recherche de réconfort, que la nature veut être épargnée, et vous croyez pour cela que votre amour pour Dieu n’est ni parfait ni sincère.

Rassurez-vous, car vous souffrez comme Dieu le veut. Si la nature s’en ressent et réclame ses droits c’est la condition de l’homme voyageur qui, pour secrètement et tacitement que ce soit, ressent la douleur des souffrances et naturellement voudrait les fuir; c’est parce que l’homme a été créé pour le bonheur, et les croix sont la conséquence du péché. Tant que nous sommes en ce monde, nous aurons toujours à sentir l’aversion naturelle pour les souffrances. » (Lettre à Raffaelina Cerase, 13 mai 1915)

« Quant à moi, je ne puis que prendre part, et de tout cœur, à la douleur qui vous opprime, prier assidûment le Bon Dieu pour vous et vous souhaiter du très doux Jésus, la force spirituelle et matérielle pour traverser la dernière épreuve de son amour paternel envers vous (…) Comme je voudrais être auprès de vous en ces moments pour adoucir en quelque manière la douleur qui vous opprime ! Mais je serai auprès de vous par la pensée; je ferai miennes toutes vos souffrances et je les offrirai toutes pour vous en holocauste au Seigneur. » (Lettre à Raffaelina Cerase, 8 octobre 1915)

Padre Pio, vous avez aimé les malades plus que vous-même, voyant en eux l’image du Christ souffrant. Vous avez obtenu des miracles de guérison du corps et de l’âme ; priez pour nous le Seigneur afin que tous les malades, par l’intercession de la Vierge Marie, obtiennent la guérison et reçoivent une plénitude de grâces, pour remercier et louer le Seigneur à jamais.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Huitième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à aimer l’Eglise

Textes de Padre Pio

«Tiens-toi toujours près de la Sainte Eglise catholique, qui seule peut te rassurer, car elle seule est l’épouse du Christ, qui est le vrai Prince de la Paix.»

« Parmi toutes les vertus, et plus que toutes, la charité est celle qui, en soi, constitue la perfection chrétienne. Ainsi donc, ma sœur, accordons une attention sans mesure à cette vertu, si nous voulons trouver miséricorde auprès du Père céleste.

Aimons la charité et mettons-la en pratique : elle est la vertu qui fait de nous des fils d’un même Père qui est aux cieux.

Aimons la charité, car elle est le commandement de notre divin Maître : c’est par elle que nous nous distinguons des gentils.

Aimons la charité et fuyons jusqu’à l’ombre où nous pourrions en quelque manière l’offenser.

Oui, enfin, aimons la charité et ayons toujours présent à l’esprit le grand enseignement de l’Apôtre : « Nous sommes tous membres de Jésus Christ » (Eph 5,30) et Jésus seul est «la tête de nous tous, ses membres » (Eph 4,15). Montrons-nous notre amour réciproque et souvenons-nous que tous nous sommes appelés à former un seul corps et que si nous conservons la charité, la belle paix de Jésus triomphera et exultera toujours en nos cœurs. » (Lettre à Raffaelina Cerase, 13 mai 1915)

Padre Pio, vous avez beaucoup aimé notre sainte Mère Eglise ; intercédez auprès du Seigneur afin qu’il envoie des ouvriers pour sa moisson et qu’il donne à chacun d’entre eux la force et l’inspiration des fils de Dieu. Priez pour notre saint Père le pape.

Intercéder auprès de la Vierge Marie pour que Jésus guide les hommes vers l’unité des chrétiens, en les rassemblant en une seule grande maison qui servira de phare au milieu de la tempête que représente la vie.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

Neuvième jour de la neuvaine - Saint Padre Pio nous invite à aimer Marie

Textes de Padre Pio

«Que la Très Sainte Vierge soit l’étoile qui éclaire votre route et vous montre la voie sûre pour aller à Dieu; qu’elle soit comme une ancre qui, à l’heure de l’épreuve, vous unisse toujours davantage à Lui... Il n'est pas d'autre chemin qui conduise à la vie que celui que notre mère emprunte. »

« Comme il est doux, mon Père, ce mot de : croix ! Ici, au pied de la croix, les âmes se revêtent de lumière, s’enflamment d’amour, mettent des ailes pour atteindre des cieux plus élevés. Que cette même croix soit également notre lit de repos, notre école de perfection, notre héritage bien-aimé ! Dans ce but, gardons-nous de la séparer de l’amour que nous portons à Jésus : sans celui-ci, elle deviendrait un fardeau que notre faiblesse ne saurait supporter.

Que la Vierge des Douleurs nous obtienne de son Fils de nous faire pénétrer toujours plus avant dans ce mystère et de nous enivrer des souffrances de Jésus ! La plus grande preuve d’amour consiste à souffrir pour l’être aimé. Par conséquent, comme le Fils de Dieu a subi tant de souffrances par pur amour, il ne fait aucun doute que la croix qu’il a portée devient aussi aimable que l’amour.

Que la Sainte Vierge nous obtienne d’aimer la croix, les souffrances et les douleurs ! Puisqu’elle fut la première à mettre l’Evangile en pratique dans toute sa perfection et sa sévérité, et cela avant même qu’il soit publié, qu’elle nous l’obtienne à nous aussi et nous donne d’être toujours à ses côtés.

Efforçons-nous aussi, à l’exemple de tant d’âmes élues, de nous tenir toujours derrière cette Mère bénie et de marcher à sa suite, car il n’y a pas d’autre chemin qui conduise à la vie que celui que notre Mère emprunte : ne nous en détournons pas, si nous voulons atteindre le but. »

(Lettre au Père Agostino, 1er juillet 1915)

Saint Padre Pio, vous avez beaucoup aimé la Vierge Marie et vous avez obtenu d’elle, quotidiennement, grâces et consolations ; intercédez pour nous auprès de la Très Sainte Vierge en déposant dans ses mains nos péchés et nos prières sans ardeur, pour que, comme à Cana, en Galilée, le Fils accorde ce que demande sa Mère et que notre nom soit écrit dans le Livre de la Vie.

Pour ouvrir à notre faiblesse le chemin du salut, vous nous donnez, Seigneur, le secours et l’exemple des saints, tel que Padre Pio.

Faites que, par l’intercession et l’exemple de saint Padre Pio, nous avancions vers vous dans la confiance et l’amour. Par Jésus le Christ notre Seigneur. Amen.

Prières quotidiennes

avatar
Admin
Admin

Messages : 116
Points : 343
Réputation : 0
Date d'inscription : 23/08/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://prierebienetre.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum